CENSURÉ!
À noter que cette page web date de l'année scolaire 2000-2001. Depuis ce temps, la direction de l'école en question a changé et l'auteur de ce site web ne fréquente plus l'école. L'information incluse dans ce site web existe purement à titre historique et informatique. Les problèmes discuttés ci-dessous ne sont plus pertinents.

Pages censurées... cliquez pour aggrandir

Suite à toute cette censure, nous avons décidé de publier nos articles "controversés" en ligne, où nous détenons la liberté d'expression.

Visitez nos pages censurées:

Vol 1, no 3 (6 mars 2000)
La pillule anticonceptionnelle:
débarassons-nous de nos clichés

page 2

Vol 1, no 4 (17 avril 2000)
La censure: La liberté avec restrictions?
page 3

Vol 2, no 3 (15 décembre 2000)
Athlètes en herbes
Une théorie d'esprit
écoutez la bonne nouvelle!

page 6 | page 7

Student Press Law Center

Je suis né au Canada et j'y ai demeuré toute ma vie. J'entends de partout que le Canada est un pays libre et pour cette raison je suis fier d'y demeurer.

La Charte canadienne de droits et libertés assure à chacun de nous plusieurs libertés fondamentales. Elle nous assure la "liberté de pensée, de croyance, d'opinion et d'expression, y compris la liberté de la presse et des autres moyens de communication."

Mais hélas! Je ne suis qu'un étudient du secondaire. Par contre, selon la Cour suprême des états-Unis, la liberté d'expression garanti pas la Constitution ne se perd point aux portes de l'école.

Mais hélas! Nous sommes aux Canada et mon moyen de communication est La plume de l'aigle, le journal étudiant de l'école secondaire l'Essor, entièrement payé par l'administration de l'école. Malgré que le journal est entièrement créé par les étudiants et pour les étudiants, la direction détient le droit de surveiller et de modifier le contenu--de censurer. Et elle prend avantage de ce droit de manière régulière.

Dans le dernier numéro du journal, trois éditoriaux furent censurés puisqu'ils étaient considérés, selon l'administration, des "attaques". Un éditorial a pour but de présenter des opinions. Les éditoriaux (deux étant des projets pour une classe de français) présentaient des opinions négatifs sur les test de drogues pour les athlètes de l'école, l'équipe d'esprit de l'école et le fameux Grand Partage. Bien qu'ils étaient tous basés sur la réalité, des fait et la vérité, l'administration a refusé de laisser publier les éditoriaux dans le journal, distribué à 1200 exemplaires.

Selon les rédacteurs, le journal a pour but de divertir les élèves de l'école. Cependant, l'administration de l'école voit le journal différemment. Selon eux, le journal est un outil de publicité, utilisé pour le recrutement de nouveaux étudiants. Tout article qui pourrait nuire à l'image de l'école est interdit. Oublions la réalité... l'important c'est le recrutement. Mais le contenu désiré par l'administration n'est pas le contenu qui plaît aux étudiants. Le recrutement de nouveaux étudiants est important, mais avant tout, il ne faut pas perdre les siens.


rédacteur 2000-2002,
La plume de l'aigle




Copyright © 2000-2005 . All rights reserved.
Valid XHTML 1.1