L'ERGO

Volume 3: Numéro 2: le 21 novembre 2001

Le bien, le mal... le chocolat?

Méfiez-vous des voleurs de chocolat!

MEGAN REID

Boisson des dieux

Les Aztèques consommaient le chocolat sous la forme d'une boisson amère à base de graines de cacao grillées et d'épices. Cette boisson sacrée était tellement appréciée que seuls les gens riches en consommaient. Les graines de cacao étaient aussi utilisées comme monnaie par les indigènes. Aussi, les conquistadors ne virent initialement dans le cacao qu'un moyen d'échange pour obtenir de l'or.

Aphrodisiaque et antidépresseur

Depuis le temps des Aztèques et des Mayas qui ont initié la consommation du cacao, le chocolat a toujours été considéré comme un aphrodisiaque. (Aujourd'hui, il y a peu de recherche scientifique qui appui cette théorie.) L'Empereur aztèque Moctezuma lui-même en buvait "pour avoir accès aux femmes". Au seizième siècle, les dames de la noblesse espagnole en consommaient jusque dans les églises. Ca les aidait à supporter la longueur des homélies? (On sait aussi aujourd'hui que le chocolat contient de la phényléthylamine qui aurait une action positive en cas de dépression nerveuse.)


Les victimes

Pour voir l'influence du chocolat au sein de la population des journalistes de l'Ergo, en secret, nous avons placé une barre de chocolat dans le milieu du corridor, en pleine vue de nos caméras cachées. Les résultats vous surprendront.

Josh Tellier et Marty Mailloux ont volé le chocolat.
Pourquoi l'avez-vous volé? C'était là.
Pensez-vous que ce que vous avez fait est mal? Non. Non. "Finder's keepers".
Commentaire: Quels élèves modèles du CPO qui font preuve de maturité judiciaire avec leur "Finder's keepers" de la maternelle.

Danny Lacharité a volé la barre de Crispy Crunch.
Pourquoi l'avez-vous volé? C'est mon chocolat préféré.
Pensez-vous que ce que vous avez fait est mal? Non, ça n'appartient à personne.
Commentaire: Depuis quand est-ce qu'une barre de chocolat n'appartient pas à personne?

Jacqueline Lippold a tenté de le voler, elle-aussi.
Pourquoi l'avez-vous volé? C'était disponible.
Pensez-vous que ce que vous avez fait est mal? Non. C'était "up for grabs."
Commentaire: Et la prochaine fois que vous-êtes à un party Jacqueline, allez-vous boire un breuvage sur la table que vous trouverez parce qu'il est disponible?


Est-ce que les jeunes d'aujourd'hui sont sans valeur morale, ou est-ce que ce chocolat mystérieux qui nous séduit à tout faire, et à tout perdre, en faisant le mal à volonté (dans une école catholique!) pour une petite bouchée.


Site web © 2003-2005 , rédacteur 2000-2002.
Articles et réditoriaux © l'auteur respectif. Tous droits réservés. Validé XHTML 1.1.