L'ERGO

Volume 3: Numéro 2: le 21 novembre 2001

Se souvenir...

MATTHEW CLEMENTE

J'ai toujours eu de la difficulté à comprendre ce que signifiait le jour du souvenir. La guerre n'avait aucune signification pour moi. Je n'ai pas connu personne qui s'est combattu dans la guerre. Je ne comprenais pas pourquoi on célébrait des anciens combattants qu'on a jamais connu.

Mais avec la situation internationale présente, je commence à comprendre la raison pour laquelle on célèbre. On ne célèbre pas la guerre, mais le résultait : la paix. On ne se souvient pas des soldats de la guerre, mais des combattants pour la paix.

Avec ce qui se passe couramment au Moyen orient, il est facile de comprendre la valeur de la paix et de la liberté. On se souvienne des personnes qui ont sacrifié leur vie pour le bien-être de nous tous.


Site web © 2003-2005 , rédacteur 2000-2002.
Articles et réditoriaux © l'auteur respectif. Tous droits réservés. Validé XHTML 1.1.