L'ERGO

Volume 3: Numéro 1: le 11 octobre 2001

L'Essor remporte le Défi scolaire

L'équipe de l'école amasse 2 500$ pour la Fondation pour le cancer du sein

MEGAN REID

L'équipe de l'Essor En parlant de l'événement qui constitue la plus grande collecte annuelle de fonds pour la Fondation pour le cancer du sein, mon ami Karl a fait ce que je croyais être une grave erreur. Sans aucune hésitation, je l'ai informé que malgré ce qu'il a crut avoir entendu, la Course était intitulée: "Course à la vie" et non pas "Cours pour ta vie."

Le dimanche 28 septembre l'équipe de notre école, après avoir ramassé 2 500$, a participé à la Course à la vie qui fêtait son dixième anniversaire. Ces argents, avec plus de dix millions de dollars qui ont été prélevés aux autres Courses du pays, servent à faire progresser la recherche, l'éducation, le diagnostic et le traitement du cancer du sein.

Selon les statistiques, une femme canadienne sur neuf peut s'attendre à avoir le cancer du sein. Et notre équipe se composait, en partie, de vingt-deux femmes! Le taux d'occurrence de cancer du sein au Canada est la deuxième la plus haute parmi 164 pays industrialisés. La Russie étant la première en ligne à cause du désastre nucléaire à Chernobyl.

Le cancer du sein continue d'être la maladie la plus répandue chez les canadiennes: il y a deux fois moins de cas de cancer du poumon, et près du tiers de tous les nouveaux cas de cancer cette année seront des cancers du sein.

Selon les prévisions, quelque 19 500 canadiennes développeront le cancer du sein cette année. Un organisateur de la Course m'a fait la remarque que le nombre de canadiennes qui mourront en 2001 à cause de cette maladie correspond au nombre de personnes qui sont décédées au World Trade Centre lors de la tragédie du 11 septembre.

Maintenant, je réalise la profondeur des mots de mon ami. J'ai couru pour les femmes de tous les âges, les grands-mères, les tantes, les mères, les amies. Mais finalement, je voulais m'assurer que le futur de ma génération sera le meilleur qu'il pourra être—j'ai couru "pour ma vie". Pour qu'un jour, le cancer du sein n'existera que dans l'histoire.

J'aimerais remercier ceux qui ont fait des dons et qui nous ont encouragé, et j'aimerais féliciter ceux qui ont participé et qui ont donné leur appui. Notre équipe de l'Essor a remporté le prix du "Défi scolaire," un très grand honneur. Mais même sans ce prix, nous aurions tous déjà été gagnants car nous avons donné aux femmes une meilleure chance de combattre le cancer du sein.


Site web © 2003-2005 , rédacteur 2000-2002.
Articles et réditoriaux © l'auteur respectif. Tous droits réservés. Validé XHTML 1.1.