L'ERGO

Volume 3: Numéro 1: le 11 octobre 2001

À quoi sert la querre?

ANNE-MARIE LONGPRÉ

New York après la tragédie du 911 [photo © WirePix] Le mardi 11 septembre 2001: un jour qu'on n'oubliera jamais. Un jour qui a marqué notre société et nos coeurs de façon permanente. C'est le jour où la guerre internationale s'est rendue notre bord de l'océan.

Ce matin était une journée comme toutes les autres. Soudainement, en dedans de vingt minutes, deux avions ont frappé les tours du World Trade Center à New York. À l'intérieur d'une heure, un troisième a foncé dans l'édifice du Pentagon et un quatrième avion s'est écrasé en Pennsylvanie. Le reste des détails, nous les savons tous: des milliers de morts et encore plus de blessés.

Les États-Unis ont été attaqués par le pire de l'esprit humain et ont répondu avec le meilleur. Des milliers de personnes ont donné de leur temps pour aider dans tous les aspects de la crise. En plus, il semble que tout le monde essaye d'aider de leur propre manière en donnant du sang, de l'argent, des matériels et en faisant des prières.

Par contre, ce n'est pas seulement la bonté de l'homme qu'on a pu voir mais les préjugés et le racisme de la société et de nombreuses réactions violentes et menaçantes envers la communauté musulmane. L'injustice de ceci est évidente: les Canadiens de descendance arabe sont aussi canadiens que toi et moi. Leur foi et la couleur de leur peau ne les ouvrent pas au massacre ni à la violence du racisme.

Le président des États-Unis a déclaré que les responsables seront punis, ainsi que le ou les pays qui les ont supportés. Appelez-moi naïve, mais je pose la question: à quoi sert la guerre? J'ai le coeur brisé en pensant à la peine causée la semaine passée, mais je ne vois pas le bien qui résulterait en tuant encore plus de personnes. Comme société civilisée, ne pourrait-on pas penser à une autre manière de régler nos problèmes que par la violence et le massacre? Ne pourrait-on pas avaler notre orgueil et proclamer qu'assez d'innocents sont morts et qu'assez c'est assez? Il me semble que l'histoire nous a appris que la guerre ne sert aucune autre fonction que de détruire.

Depuis l'attaque, on se rassure en se disant que ceux qui ont commis cet acte terrible ne sont pas humains, mais des animaux. Par contre, je suis de l'opinion que le pire qu'un animal peut faire c'est de faire un dégât sur le tapis. Les responsables du massacre sont humains: humains d'une façon qu'on ne veut pas admettre. Nous, dans l'Ouest, vivons dans une société paisible qui respecte la loi du gouvernement et qui tient en haute importance la vie humaine et l'individualité. À cause de ceci, nous croyons que nous sommes la norme dans le monde... peut-être dans un monde parfait.

Il est dit que l'attaque nous a ouvert les yeux sur un nouveau monde. En effet, nos yeux furent ouverts sur un monde qui existait déjà, mais qu'on choisissait d'ignorer. Un monde où la vie humaine n'a presque aucune valeur et où les gens vivent de jour en jour dans des milieux violents. À cause de ces circonstances, une attaque ou un acte de guerre par les alliés dans ces régions serait complètement inutile: elle servirait seulement à alimenter la haine envers l'Ouest et à augmenter le support des groupes terroristes.

La guerre ne ferait rien que de tuer des milliers de personnes: des innocents qui n'ont commis aucun crime sauf l'ignorance d'où provient leur haine profonde de l'Ouest. Alors, si nos intentions ne sont pas la simple vengeance mais l'intention sincère de protéger notre sécurité, il faut d'abord rendre le monde entier plus sécure et une meilleure place à vivre: la haine trouve son origine dans les estomacs vides et les esprits vides.

Une chose est certaine: il ne faut jamais oublier ce qui s'est passé. C'est en oubliant que nous répéterons nos erreurs, et cela ne doit jamais se reproduire.

Basé sur un reportage télévisé de MuchMusic.


Site web © 2003-2005 , rédacteur 2000-2002.
Articles et réditoriaux © l'auteur respectif. Tous droits réservés. Validé XHTML 1.1.