L'ERGO

Volume 2: Numéro 3: le 8 décembre 2000

Professeur du mois: M. Beaudoin

La cloche sonne. Il est 13h11. Un autre cours de calcul CPO est terminé. Les élèves sortent de la portative numéro quatre en secouant leurs têtes.

Personne d'autre ne sera capable de nous enseigner ces 'bebelles' de mathématiques-là, s'exclame un d'entre-nous.

Ce sont les pensées que la plupart des élèves de M. Joël Beaudoin partagent. Que nous soyons des nouveaux élèves en neuvième année ou des seniors, nous reconnaissons tous que M.Beaudoin a quelque chose de spécial. Il a la capacité de bien enseigner sa matière tout en rendant son cours amusant. Il est professionnel, mais il est aussi drôle. Ses blagues sont parfois tellement folles qu'on oublie notre mal de tête, causé par des formules et des équations qui ne finissent jamais.

Je me rappelle encore de l'incident en dixième année, suite à notre examen de maths. M. Beaudoin annonçait nos résultats, et une fois arrivé à Matthew Clemente, il est devenu sombre et sérieux. Il a dit à Matt qu'il y avait des pages qui manquaient à son examen. Peut-être tu ne les avait pas bien brochés... Le visage de notre ami était précieux!

M. Beaudoin est un caractère que nous adorons ici à l'Essor, et nous apprécions tout son effort et son travail au sein de notre école. Nous sommes tristes qu'il nous laisse, mais en même temps nous sommes très fiers de son accomplissement. Bravo et bonne chance, M. Beaudoin!

Stephanie Dickson


C'est avec désolation que nous disons au revoir et bonne chance à M. Beaudoin qui vient d'accepter une position comme directeur d'école à Georges P. Vanier. De la part des étudiants de l'Essor, j'aimerais lui souhaiter les meilleures chances. M. Beaudoin sera manqué à l'Essor mais je suis certain que son dévouement lui amènera plusieurs succès à son nouveau poste.

Wayne Stewart
Premier Ministre


M. Beaudoin a été un excellent enseignant de calcul. Il a été capable de rendre un sujet que la majorité des étudiants considèrent trop complexe compréhensible et même très amusant. Son talent pour faire rire ses élèves n'a jamais passé inaperçu, et sa sagesse pour les mathématiques autant que pour la vie en général demeure dans nos pensées. Merci Monsieur.

Jeff Defoe


M. Beaudoin est une personne qui a l'habileté de prendre des idées abstraits et de peinturer une image pour ses étudiants. Il a de la confiance en ses élèves, ce qui leurs aident à réussir. Aussi, il prend ses expériences de mathématiques dans le vrai monde de construction (6-8-10 : Pythagore), pour aider aux étudiants à réaliser pourquoi les maths sont importants, et pour explorer les possibilités du futur. Même si on ne le dit pas, on vous apprécie, Monsieur. Merci.

Jen Bondy


Cher Joël,

Pendant plusieurs mois je t'ai admiré de loin, épeuré d'admettre mes vrais sentiments car je croyais que tu me rejetterais. Je ne voulais pas t'approcher; ton pouvoir semblait me repousser. Mais finalement, à la veille de la date que tu deviendras directeur d'une école primaire, je peut être honnête avec tous ceux qui m'entourent... et particulièrement avec toi.

J'ai toujours aimé ton sens d'humour unique, où il me semble que toute ta passion ressorte et enveloppe tes étudiants. Tu parles avec tellement d'émotion au sujet de tout ce qui te concerne dans la vie quotidienne, avec une confiance qui me donne des frissons. Et ce rire... c'est une facette que je n'oublierai jamais, malgré le fait que je ne peux pas l'entendre du tout.

Tu es un professionnel dans ton travail, et tu exiges le même type de comportement de tes étudiants diligents. Tu te fâches quand on ne met pas un effort honnête dans nos tâches et nos tests. Je me rappelle de plusieurs fois quand on se moquait de moi en avant de la classe–à cause de mes résultats, c'est certain.

Ce que j'essaie de te communiquer, c'est le fait qu'une fois que tu quittes notre école, la faculté et les étudiants te manqueront. Tu injectes dans notre vie une énergie et un style qu'on ne remplacera pas très facilement. Pendant douze années, tu as apporté ces attributs à l'École secondaire l'Essor et bientôt tu les apportera à l'École Georges P. Vanier. J'espère uniquement que les élèves respectent leur nouveau directeur et qu'ils ne lui disent pas seulement des sottises françaises. Bonne chance cher Beaudoin... on te manquera.

Sincèrement, l'Essor.

(par Jarrett Bezaire)


Site web © 2003-2005 , rédacteur 2000-2002.
Articles et réditoriaux © l'auteur respectif. Tous droits réservés. Validé XHTML 1.1.